LE TEXTE VANDALISÉ

En février dernier, le géant Amazon a dû retirer de nombreux livres de son catalogue. Pourtant, il ne s’agissait pas d’ouvrages immoraux, pornographiques ou piratés, mais bien de chefs-d’œuvre de la littérature mondiale. Leur tort ? Avoir été traduits n’importe comment par M. Angelo, un mystérieux personnage, sur lequel Amazon préfère ne pas communiquer. Il faut dire que notre...
Lire la suite