LA TRADUCTION DU DÉSESPOIR

« Bonjour à tous ! Urgent ! Pourriez-vous me traduire cette phrase ? ». Vous l’avez vous‑même constaté, ce genre de messages pullulent sur le Web. Ce qui fait sourire ou agace est l’utilisation du mot « urgent », qui donne à l’annonce un caractère désespéré.
Mais qu’y a-t-il de si grave pour que l’on demande la traduction d’un mot ou d’une phrase en urgence sur un forum ?
Il y a d’abord les cancres. Les plus de 30 ans ne peuvent pas connaître, mais les écoliers d’aujourd’hui disposent d’un outil épatant pour faire leurs devoirs sans se fatiguer : Internet. Le latin semble très demandé, l’allemand également. Ainsi, Tramber bute sur « blouse de pharmacien », et cherche de l’aide pour terminer un exercice. La réponse met moins d’une minute pour arriver… « der Apothekerkittel ». Pinkigirl, elle, supplie qu’on lui traduise un texte d’Aragon en anglais et se justifie : « c’est un devoir à rendre pour demain, et comme je n’ai jamais aimé l’anglais, je fais appel à vous ». Malgré quelques réponses au ton réprobateur, sa requête est finalement satisfaite.Viennent ensuite les amoureux, transis ou fâchés. Un besoin de traduction immédiate les saisit lorsqu’ils lisent et relisent un message de l’être aimé sans pouvoir maîtriser les subtilités du texte.
Melanie75 a reçu un e-mail en arabe et s’interroge sur une phrase qu’elle livre en phonétique. On imagine sa mine déconfite en découvrant la traduction : « cesse de m’envoyer des messages, ils vont directement à la poubelle ».

De la même façon, on demande de l’aide, souvent sur des sites consacrés aux voyageurs, pour traduire un mot doux en mandarin, en wolof ou en turc. Raphaël est en vacances en Chine, il profite d’une connexion Internet à l’hôtel pour lancer sa requête : « Urgent ! Rendez-vous galant! Comment écrit-on « Je te veux. Je t’aime » en mandarin ? ».

Cette traduction participative attire également les adeptes du tatouage. Pour des raisons identitaires, philosophiques ou purement esthétiques, certains ont choisi d’orner leur corps d’un mot ou d’une citation, censés les représenter tout au long de leur vie. Très tendance, le tatouage « textuel » concerne surtout les filles, qui l’aiment sur la nuque, le poignet, ou mieux, à la verticale, le long de la colonne vertébrale.

Lorsqu’on demandera à Arnaud ce que son tatouage veut dire, il dira fièrement « c’est mon prénom en tibétain, je l’ai trouvé sur internet !»

tatouage-nuque-hebreuxDans ce domaine, les peoples ont ouvert la voie et essuyé les plâtres.
Une faute d’orthographe, un mot oublié, un masculin qui devient féminin, un contresens, bref, tout ce qui peut pourrir votre tatouage doit faire l’objet de vérifications très poussées. Si vous voulez vous faire tatouer une pensée de Lao Tseu en version originale, oubliez Google Traduction. Peu après sa rencontre avec Madonna, Britney Spears s’était fait tatouer une formule en hébreu qu’elle a fait retirer au laser quelques mois plus tard, en apprenant que les mots étaient inscrits à l’envers et que la phrase souhaitée « le pouvoir de guérison » n’avait en fait aucun sens.
Si elle avait consulté Internet, cette erreur aurait pu être évitée…

Les garçons sont quant à eux portés vers leur prénom. Ils apprécient qu’il soit traduit dans une langue étrangère, en caractères chinois, arabes, hébreux, thaïs, de quoi faire un beau tag dont ils sont les seuls à connaître la signification.
Arnaud souhaite se faire tatouer « arnaud » en tibétain. Ce prénom n’existe pas au pays du Dalaï-lama. Un internaute lui propose toutefois une transcription, « arno », qui, en idéogrammes empilés, forment un tatouage élégant. Et lorsqu’on demandera à Arnaud ce que son tatouage veut dire, il dira fièrement : « c’est mon prénom en tibétain, je l’ai trouvé sur internet !».
Après tout, je peux me faire tatouer Marcel en japonais et raconter partout qu’il s’agit du mot « éternité ».
Cela dit, avec le Net, la vérité risque d’éclater au grand jour. Faby77 envoie la photo du dos d’un homme sur lequel figure un imposant tatouage. « Urgent ! Que veut dire ce tatouage ? Mon mec me jure c’est son prénom, Jean-Christophe en indien, mais j’ai des doutes, aidez-moi SVP ».
La réponse ne manque pas de sel : « Tes doutes sont fondés chère Faby, ton mec s’est fait tatouer « Force et honneur », la devise de la Légion Étrangère en sanskrit », explique un internaute.
Voilà qui mérite quelques explications de la part de Jean-Christophe…

Nicolas Roiret
pour le Blog du Groupe

En les compilant et en tentant de les classer par catégories, on constate qu’il y a trois caractères en hébreu « Mem, Hey et Shin » pour signifier son appartenance à la Kabbale. Réalisé sous l’influence de Madonna, ce tatouage sur la nuque est censé avoir pour signification « Le pouvoir de guérison », mais il semblerait que l’ordre des signes ait été inversé, lui faisant complètement perdre son sens. Britney a depuis fait retirer ce tatouage au laser.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Share This
%d blogueurs aiment cette page :