Portrait du mois : Jérôme

Retrouvez tous les mois le portrait d’une personne de notre équipe. Ce mois-ci, c’est au tour de Jérôme, Gestion de Projets chez Trad’Est.

JérômeLe régisseur

Quel est précisément votre rôle au sein de Tradest ?

En fait, j’ai plusieurs casquettes. Je fais de la gestion de projets, de la relecture et j’ai aussi un rôle de responsable technique.
Mais c’est la gestion de projets qui occupe à peu près 70 % de mon activité. Cela revient à prendre en charge la demande validée par un client. Dès lors, la réalisation de la traduction m’incombe. Je deviens son seul interlocuteur. À moi de trouver le traducteur qui correspond au profil, de superviser la relecture, d’organiser les plannings et de finaliser le travail en soignant son rendu.

Il faut, j’imagine, pas mal d’expérience pour endosser de telles responsabilités ?

J’exerce dans le domaine de la traduction depuis 1996. Pour y entrer, j’ai fait une formation que je qualifierais de classique, j’ai obtenu un master en langues étrangères appliquées. Je connais l’espagnol, j’ai des bases en russe, mais je suis spécialisé en anglais et en allemand.
J’ai d’abord été traducteur dans différentes agences avant de rejoindre Trad’Est. C’était il y a un peu plus de 9 ans.

Qu’avez-vous découvert au cours de cette dernière décennie ?

Avec le temps, j’ai été frappé de voir la multitude de champs qu’ouvrait la traduction. J’ai constaté que les besoins étaient énormes dans des secteurs aussi variés que l’industrie, les cosmétiques, la biologie, l’agro-alimentaire ou le nucléaire. L’avènement d’Internet y est pour beaucoup.

Justement, des outils comme Google Translate peuvent-ils vous porter préjudice ?

Je ne vois pas nécessairement la traduction automatique comme un danger pour notre profession. Bien sûr, elle s’améliore sans cesse mais elle ne parviendra jamais à concurrencer sérieusement une traduction humaine. La machine qui traduit est un Graal. Seule, elle peut être pratique, parfois, ou ridicule, très souvent. Mais, les évolutions technologiques aidant, elle tendra à devenir un outil du traducteur qui restera, malgré tous les progrès en ce domaine, indispensable à la validation du résultat final.

Calendrier - 2014 (6)
Armelle, Jérôme, Olga, Véra, Adrien & Kayshia
Équipe Gestion de Projets TRAD’EST

Propos recueillis par Nicolas Roiret.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 7 = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Share This
%d blogueurs aiment cette page :